AWAYU, la collection de vêtements de COPROCA

Boliviens
Artisans
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
AWAYU, la collection de vêtements de COPROCA
     
 

En 2005, COPROCA S. A., la Compagnie de Produits Camélidés, a créé une collection de vêtement d’Alpaga dans le but de promouvoir sa laine et de générer de l’emploi au sein de ses clients artisans. Cette expérience est aujourd'hui un grand succès et engendre encore de nouvelles initiatives.

L’initiative d’enseigner des principes de mode et design aux artisans boliviens afin decréer des vêtements concurrentiels sur le marché international, est d’abord venue d’une association d’artisans cliente de COPROCA, KANTATI. Celle-ci a proposé à COPROCA de s’associer à l’institution suédoise ESVALONA, pour mettre en place des formations à destination de ses artisans boliviens.

L’objectif, à l’époque, était de changer la mentalité des gens qui produisaient des habits peu chers et mal finis afin qu’ils créent des vêtements en tenant compte de la mode et des exigences de qualité du marché international. Ainsi fût fait et, en 2005, 400 artisans ont été formés en design textile.

Au début l’idée était simplement de faire des formations, mais, pour réellement générer de l’emploi, la vraie nécessité était non seulement d’imaginer de nouveaux articles de mode mais aussi de les produire et de les vendre.

A alors été décidé de créer une collection de vêtements et d’en faire la promotion sur le marché international.

Fin 2005 la collection était faite avec des designs inventés par les artisans eux-mêmes. Après avoir enseigné son savoir, Maria Eld., dessinatrice d’ESVALONA, s’est aussi chargée de la promotion de la collection à l’étranger afin de la vendre.

La première commande fût de 90 vêtements, c’était peu pour couvrir le travail de 400 artisans mais ce n’était qu’un début. Petit à petit les commandes se sont multipliées et les formations ont continué, ils ont amélioré le catalogue et baptisé la nouvelle collection : « AWAYU ».

L’idée de départ, de simplement former des artisans, est donc devenue bien plus ambitieuse, et aujourd’hui la collection AWAYU permet à plus de 200 femmes de vivre de leurs mains et de leur créativité.

Alicia Paredes, la responsable de la collection présente depuis le début, continue inlassablement à chercher de nouveau clients pour pouvoir donner du travail à ses artisans.

La politique de l’entreprise est de payer un prix juste aux artisans et donc de refuser les clients potentiels qui veulent des prix trop cassés. Ici le travail des gens est valorisé et ils participent autant au processus de création des vêtements qu’à la confection et aux politiques de vente. Grâce à ce fonctionnement participatif et respectueux du travailleur, il arrive chaque jour plus d’artisans qui veulent travailler pour AWAYU.

De plus chez AWAYU on travaille dans une grande convivialité, les artisans se retrouvent par petit groupe deux fois par semaine pour pouvoir travailler ensemble et échanger. En plus de leur permettre de se rencontrer et de partager leurs expériences, c’est très pratique pour les artisans qui sont souvent des femmes à charge d’un foyer, car elles peuvent aussi travailler chez elle et gérer leur travail comme elles l’entendent. Il y a également souvent des réunions pour qu’elles puissent se rencontrer, avoir des moments amusants ensemble où chacune peut raconter ses histoires. Travailler pour AWAYU c‘est comme travailler en famille, ce n’est pas un lieu où l’artisan est vu comme une machine qui doit produire à moindre coût.

Caserita.com est d’un grand soutient pour cette entreprise, car une fois passé les fêtes de fin d’années il y a moins de travail et Caserita.com leur commande alors les vêtements de la collection d’hiver de façon à ce qu’il y ait de l’ouvrage même en période creuse.

La collection AWAYU, pour être exclusivement en laine d’Alpaga, est assez chère et a beaucoup de concurrents en Bolivie, c’est pour cela qu’elle vend principalement en exportation et, comme il y a toujours plus d’artisans en quête de travail, elle est toujours en recherche de marchés.

Une fois formés, les artisans prennent aussi des initiatives et créent leurs propres habits, voir même, comme Patricia Palle, leur entreprise.

 
   
 

Articles liés

 
     
 
 COPROCA, un projet d’avenir
COPROCA S. A., la Compagnie de Produits Camélidés, est la première et la seule usine de fabrication de laine d’alpaga...
 
ARTE Y PUNTO - vêtements en laine d'Alpaga
Patricia Palle, bolivienne continuellement en soif de connaissances et d’évolution, est une personne très ouverte et...
 
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 

Pour laisser un commentaire sur cet article,
cliquez ici
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL