Informations Bolivie Amérique du sud : carte, reportages, info

Culture
Cultura
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
L'or des Andes: la fibre d'alpaga
     
 

L'or des Andes : la fibre d'alpaga

Bien que les fibres synthétiques aient révolutionné le textile dans la deuxième moitié du XXème siècle, la fibre 100% naturelle, comme celle de l'alpaga, semble avoir de beaux jours devant elle. Caserita.com travaille avec plus de 20 groupes de producteurs spécialistes en textile d'alpaga, et vous offre ici une description de cette laine hors du commun.

L'alpaga est la fibre textile donnée par le lama pacos ou alpaga. Le terme désigne indifféremment l’animal, la laine et le tissu produit avec les poils de cet animal.

L’alpaga a été domestiqué il y a près de 7000 ans par les bergers andins qui croisèrent la vigogne et le guanaco. Il fait donc partie de la famille des camélidés, avec les dromadaires, les chameaux, les lamas, les vigognes et les guanacos. Son habitat se trouve aujourd'hui sur les hauts plateaux andins de Bolivie et du Pérou à des altitudes de plus de 3900m, et où les températures peuvent descendre jusqu’à -15°C.

Réservée autrefois à la noblesse Inca, la laine d'alpaga est considérée comme l'or des Andes car sa fibre extraordinaire est reconnue comme l’une des fibres les plus luxueuses au monde. Elle n'est pas seulement résistante, mais elle est extrêmement douce et chaudeimperméable et hypoallergénique (car elle ne contient pas de lanoline), elle est donc idéale pour les personnes allergiques à la laine de mouton et les bébés. Cette laine conserve son aspect nouveau pendant longtemps et ne dégage pas d’odeur de laine comme celle du mouton. La laine d'Alpaga est sept fois plus chaude et quatre fois plus résistante que celle du mouton et présente un toucher comparable au cachemire.

Pendant 3000 ans, la partie andine de la Bolivie et du Pérou a été l’une des régions du monde où se fabriquait le meilleur textile. Aujourd’hui encore, de merveilleuses pièces d’art textile sont produites par des tisserands andins. Cette tradition du textile a été basée sur la disponibilité de la fibre naturelle de l’alpaga.

La composition cellulaire de la fibre d'alpaga est très proche de celle du cheveu humain : elle a un noyau composé de cellules remplies d'air qui contribue grandement à ses propriétés isolantes. L’alpaga est le seul animal à posséder une telle variété de nuance de couleurs naturelles. La fibre d’alpaga se décline en 24 couleurs reconnues par les industries textiles, allant de la couleur blanche aux couleurs crème, fauve, marron, grise et noire.

Il existe deux types d’alpagas : les suris dont la laine est utilisée pour production industrielle et les huacayas, dont la laine est plus apte à la production artisanale. En Bolivie, la fibre est classée manuellement selon sa finesse et triée en différentes qualités telles que l'alpaga Royal (moins de 19 microns), le Baby Alpaga (22,5 microns), le Super Fine alpaga (25,5 microns) et le Huarizo (29 microns). La laine des alpagas de 2 ans est encore plus douce et plus fine: on l’appelle «bébé alpaga». La laine d'alpaga peut être tissée seule ou mélangée à d'autres fibres, on parlera ainsi d’alpacril lorsque la fibre sera mélangée à de la laine synthétique. On peut tondre l'animal tous les ans. Les poils mesurent de 15 à 20 cm de long et l'animal donne de 2 à 3 kg de poil par an.

Les organisations anti-fourrures seront séduites par la production de cette laine qui ne nécessite pas l’abattage de l’animal.  

Pour l’anecdote, la NASA utilisa au début de la conquête spatiale de la laine d’alpaga, puisque c’est la meilleure fibre naturelle.


Aujourd’hui encore, l’alpaga est encore très important dans l'économie andine car il fournit de la viande, mais aussi de la laine, du cuir et de la fourrure.


Conseils de Caserita.com pour conserver vos vêtements en alpaga :

Attention aux mites vestimentaires! Pour préserver vos articles en laines d’alpaga il faudra les emballer dans des sacs plastiques pendant l’été ou la période où vous ne les porterez pas. Lorsque vous les utiliserez il faudra les laver régulièrement et les protéger des mites sans utiliser de naphtaline, soit avec des huiles essentielles de menthe, eucalyptus ou citron ou bien des lingettes antimites.

Tout comme les autres fibres de luxe, les vêtements en alpaga doivent être lavés à sec ou à la main à l’eau froide, avec du shampoing pour bébé ou neutre.

 
   
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 
02 Fvrier 2015 - Chapelon - (France)
      Je trouve cette laine très belle et , très chaude un beau vêtement j'avais juste peur de l'abîmer en lavant ce joli pull de faire une bêtise,
18 Fvrier 2013 - coco29 - (Belgique)
      Félicitations aux producteurs, merci pour ce si précieux produit.
Bravo!

Corinne
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL