Culture
Dossiers
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
Le nouvel an en Bolivie
     
 

En Bolivie, comme dans beaucoup d'endroits dans le monde, on fête l'entrée dans la nouvelle  année le premier jour de janvier.

La célébration commence la nuit du 31 décembre. La coutume veut que l'on prépare un repas et les convives attendent minuit pour dire au revoir à l'année qui se termine va et accueillir l'année qui arrive.   

Le plat que l'on sert au repas du nouvel an a comme ingrédient principal la viande de porc car il représente l'abondance et la prospérité. Le cochon est aussi un animal qui mange en avançant, il est donc aussi consommé pour symboliser le fait d'aller de l'avant et de regarder vers le futur, soit vers la nouvelle année qui commence.

Souvent la soirée commence dans la famille et à minuit tout le monde sort danser avec son groupe d'amis respectif.

Comme dans tous les pays hispano-américains, la Bolivie partage des coutumes originaires d'Espagne.
Aux douze coups de minuit il faut manger 12 grains de raisin en faisant 12 voeux qui se réaliseront au cours de l'année qui arrive.

Il faut également porter des sous vêtements rouges si l'on désire rencontrer l'amour ou jaunes pour l'amitié et la chance. On les porte à l'envers au début de la soirée puis, à minuit, on les remet à l'endroit, ce qui symbolise le changement d'année. 

Si on souhaite voyager pendant l'année il faut sortir ses valises de la maison, ou monter un escalier en faisant un voeux à chaque marche. Enfin, si on veut devenir riche, il faudra compter de l'argent. 

À minuit tout le monde trinquera avec des verres de champagne, et les feux d'artifices et pétards exploseront.

Comme la Bolivie est dans l'hémisphère sud, le nouvel an coïncide avec les vacances d'été et beaucoup de gens voyagent à cette période. Ils vont à des endroits plus chauds (amazonie, vallées, yungas, plaines) ou au Lac Titicaca afin de faire le plein d'énergies positives pour la nouvelle année.

Dans les zones rurales de Bolivie on change les personnes de pouvoir chaque premier janvier. A cette occasion, des fêtes ont lieu sur les places principales des villages.

Il est de coutume d'offrir une table de cérémonie (mesa, apxata) au Tata (Dieu Soleil) ou à la Pachamama (Terre Mère) afin de s'attirer leur bénédiction, et de demander qu'ils réalisent nos voeux pour la nouvelle année.

Dans d'autres régions du pays (Tarija, Santa Cruz, Cochabamba, Trinidad) les convives organisent des fêtes privées dans des hôtels all inclusive qui ont un coût de 100$ par couple, un prix très élevé comparé au niveau de vie bolivien. La dernière mode est de faire des fêtes thématiques: fête métal, grunchs, chapeaux, perruques, années 80, etc. 

Ce qui est sûr, c'est qu'il y a l'embarras du choix pour fêter la nuit du 31 décembre en Bolivie, et que vous ne vous ennuierez pas!

 
   
 

Articles liés

 
     
 
Le nouvel an Aymara
La Bolivie est réputée pour être le pays le plus «authentique» d’Amérique latine, car 60% de sa...
 
Art de la rue en Bolivie
La Bolivie est marquée par la croyance à la Pachamama, une cruelle histoire de la colonisation et de l'esclavage, un mélange de...
 
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 

Pour laisser un commentaire sur cet article,
cliquez ici
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
Gilet long ajouré
 
79.00
 
   
Sac Rond
 
44.00
 
   
Étole Classique - Laine d'Alpaga Pure
 
39.00
 
   
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL