Culture
Dossiers
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
Les Kjarkas, le Groupe Légendaire de Bolivie
     
 

La Lambada, ça vous dit quelque chose ? 

Et bien sachez que ce tube des années 80 n’est rien d’autre que la reproduction d’une chanson bolivienne du groupe les Kjarkas.

Los Kjarkas est un groupe de musique incontournable dans le monde de la musique andine, créé en 1965 à Capinota (Cochabamba, Bolivie) par les frères Hermosa et Edgard Villaroel. Le nom Los Kjarkas vient du mot kharka du quechua, ce qui signifie « la force ».

Pendant plus de 10 années, les Kjarkas se perfectionnent dans la composition et l’interprétation de la musique bolivienne. Leur premier vrai concert a lieu à la Paz en 1975 et, cette même année, ils représentent la Bolivie au Festival de Musique Folklorique au Brésil. Le premier album est publié en 1976. Ce disque comporte 9 chansons, dont la plus connue est Bolivia, qui est devenue aujourd’hui le deuxième hymne national du pays et bien sûr LA chanson obligatoire de tous les concerts.


Le groupe se fait connaitre de plus en plus et fait des tournées non seulement en Bolivie mais aussi en Amérique du Sud, aux Etats Unis, en Europe et au Japon, pays où le groupe devient célèbre. En 1984, Los Kjarkas sont invités au 15ème Festival de Musique Populaire du Japon où se concurrençaient plus de 1800 chansons pour le premier prix. La composition d’Ulises Hermosa, Florcita Azul, gagna la 10ème place, et cette victoire fit entrer les Kjarkas dans la gloire qu’ils ont encore aujourd’hui au pays du soleil levant.

Dans les années 80, les Kjarkas sont devenus LE groupe principal de Bolivie, dont les mélodies dépassent les frontières et les mers.

A la fin des années 80, en pleine apogée, un évènement inattendu eu lieu : le groupe brésilien, les Kaoma, lança sur le marché une lambada entrainante, « Chorando se Foi », plus connue sus le nom de la Lambada. Mais en réalité cette chanson est une reprise de la chanson de Ulises Hermosa « Llorando se fue », éditée en 1984. Les Kaoma, qui n’avaient pas l’autorisation du groupe pour remixer cette chanson, durent donner une indemnisation aux Kjarkas

En 1994 le groupe crée une fondation en Équateur et en Bolivie, afin d’enseigner l’art de la musique traditionnelle et folklorique aux enfants.

Le concert le plus important de l’histoire du groupe eut lieu en 1999 et ne comptait pas moins de 40 000 spectateurs. Les années 2000 apportent d’importants changements pour les Kjarkas qui se rajeunissent avec de nouveaux jeunes artistes comme Gonzalo Hermosa Jr., Lin Angulo et le japonais Makoto Shishido.

Aujourd’hui, le groupe compte six membres: Gonzalo Hermosa Gonzalez, Elmer Hermosa Gonzalez, Gaston Guardia Bilboa, Makoto Shishido, Lin Angulo, Gonzalo Hermosa Camacho Jr.

 
   
 

Articles liés

 
     
 
Charango, roi de la fête altiplanienne
Parmi les quenas (flute à encoche) et les zampoñas (sorte de flute de pan), le charango est le roi des instruments traditionnels de...
 
 
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 

Pour laisser un commentaire sur cet article,
cliquez ici
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
Ronroco de concert
 
520.00
 
   
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL