Santa Cruz
Intro
À ne pas rater
Plats
Fêtes
Population
Artisanat/Art/Musique
Histoire
Climat/géo
Personnage important
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
Noel Kempff Mercado: naturaliste (1924-1986)
     
 

Noel Kempff Mercado, grand passionné de la nature à la mort tragique naît à Santa Cruz de la Sierra le 27 février 1924. Depuis tout petit il s'intéresse aux champs et aux forêts mais il se gradue comme comptable. Après avoir reçu son diplôme il passe 20 ans dans la campagne et apprend le métier d'apiculteur. 

C'est avec ardeur qu'il s'intéresse à la source du miel: le pollen. Ainsi il étudie le monde des fleurs et sa curiosité le pousse à approfondir ses connaissances dans le monde de la botanique et de la zoologie.

De là il publie quelques unes de ses observations et commence en tant qu'autodidacte à entrer dans le monde de la recherche et des sciences. C'est en ce temps qu'il donne des cours sur l'apiculture, l'horticulture et le jardinage dans l'école d'agronomie de Santa Cruz et que se forma petit à petit un groupe de jeunes agronomes passionnés à qui l'on doit aujourd'hui en grande partie les zones vertes de la ville de Santa Cruz.

Kempff était un grand connaisseur de la géographie orientale bolivienne, il explora différents lieux d’intérêt biologiques à la recherche de nouvelles espèces. Il lutta avec ténacité pour la conservation de zones d'intérêt écologique, impulsant la création des parcs Amboró et Huanchaca (aujourd'hui rebaptisé Parc national Noel Kempff Mercado)

Pour mieux protéger le parc Huancachaca il présenta aux autorités le projet de création du parc Bi-national Caparuch. Cette idée très avancée encore aujourd'hui fait partie de la "gestion transfrontalière des aires protégées".

Parmi ses différents travaux on remarquera:

- la création du premier jardin botanique de Santa Cruz qui fut enterré par le fleuve Pirai. Kempff entreprit de faire un autre jardin qui malheureusement n'est toujours pas achevé aujourd'hui, soit 20 ans après sa mort. 

- la création du jardin zoologique de Santa Cruz, grande référence scientifique en tant que représentant de la faune sud américaine. Il fut construit à fins éducatives et récréatives mais aussi pour réveiller et générer une conscience de conservation de la nature. 

- l'emploi d'espèces natives ornementales pour l'embellissement de la ville de Santa Cruz et la gestion des espaces verts. 

- l'écriture de différents livres de botanique et de zoologie avec des oeuvres comme Ofidios (serpents) de Bolivia (1975), Flora Amazónica de Bolivia (1976), Flora Apícola Subtropical Boliviana (1980), Aves (oiseaux) de Bolivia (1985).

- avec ses recherches techniques et publications, il fit d'énormes apports sur l'abeille africaine  (Apis elllifera adamsonii), les abeilles indigènes, les chauves souris butineuses, les primates de Bolivie, etc. quelques unes de ces publications furent traduites en plusieurs langues. 

C'était une personne à la pensée universelle et aux idées ouvertes sur le monde, il avait la capacité d’interpeller la société civile, de réclamer à la classe politique et avait un grand prestige parmi la communauté scientifique internationale. 

En tant que défenseur des ressources naturelles il alerta et dénonça les dommages et altérations écologiques causées par la déforestation et la prédation de la faune pour la contrebande d'oiseaux rares et la chasse d'animaux en voie d'extinction. 

Il fut le premier autodidacte cruceño qui entra à l’Académie nationale des sciences. Il reçu d’innombrables distinctions en reconnaissance à son travail prolifique, comme le titre de Dr. Honoris de l'université Gabriel René Moreno. Le prix de l'Éducation bolivienne au Grade de Grand-croix et le prix des sciences Manuel Vicente Ballivián. Les hommages post mortem de la confrérie de l'ordre Isabel la Catholique, par sa majesté le roi d’Espagne. 

Il mourut assassiné le 5 septembre 1986 par les narcotrafiquants dans la montagne de Caparuch qui fait aujourd'hui partie du fameux parc National Noel Kempff Mercado, ainsi que deux de ses collègues lors d'une étude qu'il étaient en train de mener dans la zone. 

L'avion dans lequel ils étaient atterrit par erreur sur une piste des narcotrafiquants qui avait là leur fabrique de cocaïne. Tous les occupants furent tués à l’exception de Vincente Castelló qui parvint à s'enfuir. La lenteur des opérations de secours et de démantèlement de l'usine provoqua des soupçons sur l'implication du ministre de l'intérieur, Fernando Barthelemy. 

L’assassinat de Noel Kempff émotionna toute la société bolivienne et marqua une évolution dans la lutte contre le narcotrafique.

Noel Kempff Mercado s'est converti en un symbole de la conservation de la nature et de la biodiversité et il donna une impulsion importante à l'établissement d'un agenda environnemental cruceño et bolivien, qu'on lui reconnait encore aujourd'hui.

Sources:

http://es.wikipedia.org/wiki/Noel_Kempff_Mercado
http://fnkm.org/somos.php

 
   
 

Articles liés

 
     
 
Parc National Noel Kempff Mercado
Ce parc National est situé dans une zone où convergent les régions de l’Amazonie au nord, du bois sec subtropical au sud,...
 
 
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 

Pour laisser un commentaire sur cet article,
cliquez ici
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL