Tarija
Intro
À ne pas rater
Plats
Fêtes
Population
Artisanat/Art/Musique
Histoire
Climat/géo
Personnage important
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
Parque National et aire naturelle de Gestion Intégrée Serranía del Aguaragüe
     
 

Le parc National Aguaragüe est situé dans la province du Gran Chaco du département de Tarija, tout au sud de la Bolivie.

Cette zone protège une grande portion de Jungle de montagne et de Chaco Humide ; ces deux écosystèmes de transition offrent des conditions propice au développement de plantes et d’animaux peu communs. Le Parc fait partie de la région géographique du versant Oriental Andin et Sub andin

Sur ce territoire se trouvent les principales ressources hydriques qui approvisionnent en eau les villes du Chaco comme Yacuiba, Villamontes et Carapari avec lesquels la parc partage la juridiction des quelques sections municipales.

Le parc est divisé en deux catégories: la partie basse ou au pied de montagne qui coincide avec les établissements humains, correspond à la catégorie d'Aire Naturelle de gestion Intégrée. La deuxième catégorie correspond à la catégorie du Parc National dont l'objectif est de protéger strictement les sources d'eau et faciliter la conservation d'une aire pour la subsistence d'espèces de faunes et de flore propres à la région.

Généralités

Année de création: 2000

Superficie: 108 307 hectares (1083 km2), dont 45 822 correspondent au Parque National et 62 485 hectares à l'aire de gestion.

Altitude: entre 750 et 1900 mètres d'altitude. 

Climat: la région présente des températures modérées avec une moyenne anuelle de 21.5ºC. Cependant dans les petites vallées les gelées hivernales sont fréquentes. Les précipitations fluctuent entre 850 et 1000 mm/an. 

Hydrographie: La zone appartient au bassin de la Plata, sous bassin du fleuve Pilcomayo.

Flore

Le bois Tucumano-bolivien et le bois Serrano Chaqueño sont bien représentés dans la zone.

Le premier écosystème se caractérise par un bois semi-toujours vert dans lequel se trouvent des espèces typiques des yungas; soit un écosystème très riche en  Lauracées y Myrtacées.
Parmi les espèces les plus représentatives se trouvent: le pino de cerro (Podocarpus parlatorei), le barroso (Blepharocalyx salicifolius), la guayabilla (Myrcianthes pseudomato), le cèdre (Cedrela lilloi), le noyer créole (Juglans australis), le sauco (Zanthoxylum coco), plusieurs espèces de laurier (Phoebe porphyria, Ocotea ouberula y Nectanra sp.), l' arbolillo (Viburnum seemannii) et la caña brava (Chusquea lorenziana).

Le bois serrano chaqueño, quant à lui, est situé en pied de montagne et se caractérise par un un bois de plantes adaptées aux milieux secs comme le horco quebracho (Schinopsis haenkeana), le quebracho colorado (Schinopsis quebracho-colorado), le quebracho blanc (Aspidosperma quebracho-blanco), l' urundel (Astronium urundeuva), le chêne créole (Amburana cearensis), le cebil (Anadenanthera colubrina), le torobochi (Chorisia insignis), Prosopis sp. et plusieurs espèces de Cactaceae, comme Opuntia spp., Cereus spp. y Pereskia spp.

Faune

Les espèces enregistrées peuvent se trouver dans les deux écosystèmes. La partie des yungas, à cause de sa faible amplitude et de sa limite avec la partie chaquenienne présente une grande influence d'éléments du Chaco comme le tamanoir ou fourmiller géant (Myrmecophaga tridactyla), le fourmillier à collier (Tamandua tetradactyla), le daguet rouge (Mazama americana),  le daguet gris (M. 

gouazoubira), le coati commun (Nasua nasua), le renard des savanes (Cerdocyon thous), le jaguar (Panthera onca), diffe´rentes espèces de chats (Felis geoffroyi et Felis pardalis), Ortalide du Chaco (Ortalis canicollis), la Cariama de Burmeister (Chunga burmeisteri) et la Pénélope de Dabbene (Penelope spp.).

Dans la prartie de Bois Serrano Chaqueño, les espèces les plus représentatives sont: le quirquincho bola (Tolypeutes matacus), le tatou à six bandes (Euphractus sexcinctus), le tatou à neuf bandes (Dasypus novemundus), le pécari à collier (Tayassu pecari), et tamanoirs.

Population

A l'intérieur de la zone de gestion intégrée vivent 30 communautés dont 8 représentent la municipalité de Villa Montes (Tucainty, Ipa, Tarairí, Iguembe, Caigua, Lagunitas, Chimeo y La Tricolor), avec 2.186 habitantes, 3 communautés appartiennent à la municipalité de Yacuiba (Yatebute, Timboy Tiguazu, Sanandita, Villa Primavera, Busuy, Barrial - Pananty, San Francisco del Inti, Itavicua, Aguayrenda, Ojo de Agua, Campo Grande, Limitas y San Isidro), avec une population de 5.721 habitants, 9 communautés appartiennent à la municipalité de Caraparí (Itaperenda, Aguayrendita, El Común, Laime, Fuerte Viejo, Lagunitas, Nazareno, Berety Chaco y Timboy), avec une population de 2.314 habitantes.

La population totale du parc est de 10.221 habitants.

Pratique

Accès

L'accès se fait par le village de Villamontes. 

Renseignements

Pour obtenir de plus amples informations sur la réserve, réserver et organiser des tours, faire de la recherche, travailler en tant que volontaire ou pour tout autre activité, vous pouvez contacter PROMETA:

Calle Alejandro del Carpio No. E-0659
Tarija, Bolivia

Tel/fax: (591) 4 - 6645865   (591) 4 - 6633873 E-mail: prometa@olivo.tja.entelnet.bo

Source: http://www.sernap.gob.bo/index.php?option=com_content&view=article&id=62&Itemid=83

La galerie photo du SERNAP

 
   
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 

Pour laisser un commentaire sur cet article,
cliquez ici
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL