Boliviens
Artisans
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
Pilar Lara: Poupées pilinchas
     
 

Les Pilinchas, des poupées dotées d’une identité

Depuis des temps reculés, les poupées de chiffon font la joie des enfants : récupérer la tradition incarnée par ces poupées permet à chacun de nous de retrouver l’enfant qui est en soi.

C’est bien là ce qui a inspiré Pilar Lara, remarquable artisane qui, depuis toute jeune, a commencé à en fabriquer. "Les poupées sont toujours très appréciées, c’est pourquoi j’ai eu l’idée d’en créer et de les vendre : c’était ce qui me plaisait et j’étais assez douée", commente l’artiste qui a développé une véritable passion pour ces petits personnages de chiffon.

Depuis vingt ans qu’elle confectionne ses Pilinchas, Pilar s’est inspirée de son expérience de la maternité et a décidé de se consacrer à ce qui lui plaisait le plus : ses filles et ses poupées. « À la naissance de mes filles, j’ai commencé à faire des poupées pour qu’elles jouent avec », dit-elle. C’est ainsi qu'elle a eu l’idée d’en faire sa profession.

Un jour, alors qu’elle travaillait à ses poupées, une amie de Pilar qui passait la voir lui en demanda une pour son fils. « C’est de là aussi qu’est venu le nom des poupées : un jour, le petit garçon est arrivé à la maison en disant : ‘’ma Pilincha est cassée’’. On me surnomme Pily − alors le nom est resté. »

Ainsi sont nées les Pilinchas qui, au fil des ans, parviennent jusqu'aux quatre coins du monde.

Les poupées ont été créées pour offrir aux enfants un jouet que l’on pourrait identifier aux différents peuples et cultures de Bolivie. L’artisane entend ainsi exporter bien plus qu’une poupée : les Pilinchas se caractérisent par le fait qu’elles représentent surtout la femme indienne (Chola).
« Je suis une grande admiratrice de la Chola paceña : elle est si féminine, si belle, elle possède une grâce et un charme singuliers, et c’est ce que j’ai voulu montrer à travers la poupée. La Pilincha jouit d’un succès croissant : elle est connue à présent à Cordoue, en Argentine, au Chili, en Suisse, aux États-Unis et dans de nombreux autres endroits », affirme Pilar. Les Pilinchas ont été présentées à plusieurs foires, que ce soit en Bolivie, dans le reste de l'Amérique latine ou en Europe.

Ces poupées de chiffon sont élaborées en tocuyo (jute de coton) et sont confectionnées une à une, à la main, ce qui témoigne aussi de la volonté de diffuser un message écologique, culturel, et met en valeur la créativité de l’artiste. L’atelier de confection compte aujourd’hui quatorze ouvrières, toutes formées par Pilar.

C'est ainsi que les Pilinchas ont déjà visité les quatre coins du monde, transmettant par leur présence la culture qu’elles représentent. Faites à la main, elles prétendent véhiculer identité comme originalité.

 
   
 

Articles liés

 
     
 
 Le carnaval d'Oruro
Un étalage spectaculaire de couleurs, de danses et de musiques C’est à Oruro, capitale du folklore bolivien − ainsi que...
 
Créations Paola, ou le plaisir d’inventer et de voyager
Créations Paola, est un petit atelier de confection de vêtements brodés et en macramé qui se trouve dans le dédale...
 
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 

Pour laisser un commentaire sur cet article,
cliquez ici
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
Petite Poupée Pilincho
 
18.00
 
   
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL