Tarija
Intro
À ne pas rater
Plats
Fêtes
Population
Artisanat/Art/Musique
Histoire
Climat/géo
Personnage important
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
Réserve biologique de la cordillère de Sama
     
 

La réserve biologique Cordillera de Sama est une aire protégée d'intérêt national qui se trouve à l'extrême ouest du département de Tarija, tout au Sud de la Bolivie.

Elle se trouve dans la région de la Cordillère sud orientale (Cordillera de Sama) et se caractérise par une topographie de pentes abruptes, de plateaux et lagunes alto-andines. 

Elle fait partie de 2 zones physiographiques: l'altiplano et les vallées interandines. 

C'est sur ce territoire que se trouve les sources principales d'approvisionnement en eau de la ville de Tarija et à d'autres villes moins importantes, utilisée autant pour la consommation que pour l'irrigation des terres. 

Cette réserve contribue au maintient et à la diffusion de la faune et de la flore mais aussi des richesses archéologiques qui correspondent à 5 périodes consécutives. 

Le Saviez-vous?

En 2000 la réserve fut nominée site RAMSAR car elle est considérée comme une zone humide d'importance internationale. Elle compte 4 lagunes permanentes qui forment un miroir spectaculaire de 1300 hectares et constitue un habitat pour 41 espèces d'oiseaux dont 3 espèces de flamants roses menacés.

Généralités

Année de création: 1991

En 1996 l'oragnisation de protection de l'environnement de Tarija (PROMETA) commença a y travailler et à développer des projets d'éducation à l'envirronement, de recherche, de développement communautaire, d'appuis à la femme paysanne, de tourisme, ect.

En 1999 elle fut intégrée au SERNAP.

Superficie: 108 500 hectares. 

Altitude: entre 1800 et 4700 mètres d'altitude.

Hydrographie:  définie par le bassin de Tajzara et des fleuves San Juan del Oro et du Guadalquivir. Il y a en tout 24 cours d'eau qui alimentent la région couvrant les besoins en eau de 160 000 personnes et permettant le développement de la majorité des activités productives de la région. 

Climat: les précipitations varient entre 300 et 800 mm/an. Vu sont altitude il y fait froid, surtout la nuit, les températures peuvent atteindre -20ºC en hiver (juin-juillet). 

Faune 

Les 4 lagunes permanentes de la réserve contiennent de l'eau salée et constituent un environnement propice pour 34 espèces d'oiseaux aquatiques des hautes Andes, dont 3 espèces de flamants roses protégées. Ces lagunes sont aussi une aire de repos de 8 espèces migratrices.

L'aire protège aussi des mammifères comme le condor, le renard andin, le puma, la viscache, le lama, la vigogne et le cerf andin. 

Flore

L'écosystème fragile de la Puna est riche en biodiversité, tant végétales qu'animales qui sont adaptées à un environnement froid et aride. Au niveau végétation on trouve la Kiwiña, Kiswara et l'aliso, seules plantes capables de vivre à une telle altitude et supportant de longues périodes de sécheresse et des basses températures.

On y trouve aussi la yareta, un important régulateur hydrique qui pousse sur la roche sans avoir besoin d'un sol développé. 

Population 

La réserve  partage son territoire avec 3 municipalités (Cercado, Méndez y Yunchará) et quatres provinces (Cercado, Avilés, Méndez y Arce).
À l'intérieur de la réserve il y a 11 petites communautés rurales, de 600 familles, soit un total de 4000 personnes.
Ces familles sont d'origine quechua ou aymara. 

Site archéologiques

La réserve est habitée depuis 8000 ans, en témoigne les gisements et ateliers de pierre, les ruines, les cimetières, les peintures et sculptures rupestres, les chemins, les forteresses et infrastructures agricoles pré incas et Incas.
La présence de ces ensembles archéologiques de peuples natifs et d'art rupestre convertissent la réserve en une zone pleine de richesse culturelle et historique qui ouvre un nouveau chapitre à la recherche archéologique et la promotion touristique de la région.

Pratique

Le tourisme communautaire est assez développé dans la réserve. Il concerne 60 familles et propose diverses activités de 1 ou deux jours.

Attractions:

- Randonnée sur le chemin Inca
- Visite des communautés
- Balade en vélo autour des principales lagunes
- visite des dunes de sable
- Ruines et peintures rupestres 
- Bois de Kiñua
- Paysages altiplanesques 

A Purjzara vous pourrez louer des lamas pour porter vos bagages et à Carderilla et Pinos Sud des chevaux pour vous balader. 

Le centre d'information et poste d'entrée de la réserve se trouve à Chorcoya Avilés.
Vous trouverez dans la réserve des auberges pour vous loger, des services de guide et de nourriture, ainsi que de l’électricité et de l'eau en bouteille.  

Que prendre avec vous:

Un sac à dos, de bonnes chaussures de marche, des lunettes de soleil et chapeau, crème solaire, imperméable et vêtements chauds. 

Accès:

La réserve se situe à 70 km de Tarija par un chemin de montagne (2-2h30).
Tous les bus qui partent de Tarija à Villazon-La Quica ou Tupiza passent par la réserve. 

Renseignements 

Informations, organisation de tours, recherches, travail volontaire ou autre contactez PROMETA:

Calle Alejandro del Carpio No. E-0659
Tarija, Bolivia

Tel/fax: (591) 4 - 6645865   (591) 4 - 6633873
E-mail: prometa@olivo.tja.entelnet.bosamatja@olivo.tja.entelnet.bo

Source

 
   
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 

Pour laisser un commentaire sur cet article,
cliquez ici
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL