Culture
Dossiers
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
Synchrétisme
     
 

La religion catholique à été la religion officielle en Bolivie pendant des siècles, depuis l'arrivée des coons espagnols jusqu'en 2009, année où fut approuvée la nouvelle constitution politique de l'État et qui convertit la Bolivie en un État laïque.

La religion joua un rôle déterminant pour les envahisseurs Incas et espagnols, car ce fut de tout temps une des façon de dominer et de soumettre les peuples colonisés.

Les amérindiens comme les européens étaient profondément religieux et imposaient leurs dogmes et croyances aux populations qu'ils conquéraient.

Les Incas étaient cependant plus flexibles car ils incluaient dans leur religion les dieux des peuples soumis. Les catholiques quant à eux n'avaient qu'un seul Dieu qui n'acceptait pas de partager son pouvoir avec d'autres dieux indigènes.

La croyance absolue en une seule vérité amena les colons à détruire sans remords les dieux des autres peuples et à imposer leur religion. Ils croyaient que leur mission était d'étendre la parole de Dieu et ils agirent en conséquence. Au fil de l'Histoire, la religion catholique s'imposa en Amérique, mais toujours en se mélangeant avec des traditions indigènes ou métisses qui ne se perdirent pas.

À l'arrivée des espagnols, l'univers religieux de la civilisation Tiahuanaco, aussi appelé Collasuyo était très puissant et, malgré les efforts des européens pour détruire les religions autochtones, celles-ci survécurent dans la tradition orale et prirent part aux coutumes chrétiennes, en changeant de forme cependant. 

La Pachamama ou "Terre Mère", fut identifiée à la Vierge Marie, prenant la forme de la "Vierge-Montagne". On croyait que comme la terre bénéficiait aux hommes leur offrant ses fruits, la Vierge Marie leur offrait son fils.

Le Tata Inti, ou "Dieu Soleil" fut identifié à Dieu, car comme Dieu féconda Marie avec son esprit, le soleil féconde la terre avec ses rayons.  

Illapa, le dieu de la foudre fut identifié à Santiago (Saint Jacques) qui est appelé dans la Bible le fils du tonnerre. 

Les anges de la civilisation Tiahuanaco sont mis en relation avec les astres, tout comme au Moyen Âge en Europe d'ailleurs ont croyait que les anges contrôlaient les astres. Les anges furent peints dans l'église de Calamarca (La Paz), habillés selon la vestimentaire militaire du 17ème siècle, avec des chapeaux à grandes plumes, des manches bouffantes et des pantalons étroits. Ce sont les anges arquebuses, l'escorte militaire de Dieu. Saint Michel, également représenté porte la Whipala ou drapeau qui représente les indigènes de l'altiplano. 

Enfin Tunupa fut identifié à saint Barthélémy car ils moururent tout deux en martyrs. 

Par rapport au synchrétisme en Bolivie, il existe beaucoup de théories, mais ce qu'on ne peut nier c'est que le pays compte une culture très riche, qui est le résultat d'une grande variété de croyances et de coutumes qui, en se mélangeant, donnent lieu à une immense gamme de manifestations artistiques et religieuses empreintes de mysticisme.

________________________

Source: 

José de Mesa, Teresa Gisbert, Carlos D. Mesa Gisbert : HISTORIA DE BOLIVIA; 4ème édition, Editorial Gisbert, La Paz, 2001

 
   
 

Articles liés

 
     
 
Pachamama: la déesse terre-mère
Le mois d'août est le mois consacré à la Pachamama; c'est à ce moment là qu'il faut lui faire des offrandes pour...
 
Tupac Amaru et la rébellion de 1781
Tupac Amaru II José Gabriel Condorcanqui Noguera, plus connu sous le nom de Tupac Amaru II, fut un leader politique qui lança la...
 
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 

Pour laisser un commentaire sur cet article,
cliquez ici
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
Châle
 
49.00
 
   
Poncho
 
59.00
 
   
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL