Culture
Dossiers
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
Tantawawas et achachis: une tradition bolivienne exprimée en forme de biscuit
     
 

La dernière semaine du mois d’octobre, on célèbre dans différents endroits de la planète le jour des morts ou la Toussaint.

En Bolivie, chaque famille prépare une table avec des fruits, des bonbons, des biscuits, des boissons et des pains de formes différentes.

Les personnes s’appliquent à réaliser de l’art fait avec de la farine ! C'est-à-dire qu’ils fabriquent des biscuits de formes différentes et de significations différentes. Ils vont ensuite les faire cuire dans les fours des boulangers de quartier pour remplir les tables de ces biscuits en formes d’escaliers, de couronnes, de chevaux et de figures humaines d’enfants que l’on appelle les « Tantawawas » et de figures humaines de personnes âgées que l’on appelle les « Achachis ».

 

 Qu’est ce qu’un Tantawawa?

 Le mot aymara (Peuple des Andes / Langue parlée par ce peuple) "Tantawawa" est compose de deux mots aymara :

 -       Tanta signifie pain.

-       Wawa signifie enfant, bebe.

 Les Tantawawas sont donc des biscuits en forme de petits bonhommes décorés de figures ou de masques leur donnant une beauté unique.

 

Qu’est ce qu’un Achachi?

 Le mot aymara « Achachi » signifie personne âgée.

 Durant la période de la Toussaint, les Achachis sont des biscuits en forme de personnages représentants des personnes âgées et des personnes de couleurs fonces qui font penser aux parents ou grands parents de sa famille.

 

Tradition

Les Tantawawas et les Achachis sont une petite description de ce qui se fait et se cuisine a la Toussaint dans les familles boliviennes.

Ces biscuits sont confectionnés pour être offert aux morts puis pour être mangés par les familles une fois que la prière a été réalisée.

Cette tradition est une coutume des régions andines. Elle débute le premier novembre quand les personnes commencent à préparer les bougies et les offrandes pour célébrer leurs proches disparus et a leurs âmes. Le deux novembre, elles emmènent les offrandes aux cimetières et célèbrent leurs proches sur place en mangeant les mets préparés. Les personnes les plus pauvres vont également ce jour au cimetière et en échange de prières, elles reçoivent de la nourriture des personnes ayant préparés  les ofrandes.

 
   
 

Articles liés

 
     
 
 La Bolivie, pays où l’Enfant Jésus est vêtu d’aguayo
En Bolivie, la célébration de Noël n’est pas vraiment différente de celles que l’on peut trouver à...
 
La Ch'alla: un rituel andin
La challa ou ch'alla est une cérémonie de réciprocité andine qui se fait avec les dieux et en particulier avec la...
 
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 

Pour laisser un commentaire sur cet article,
cliquez ici
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
Plaid Unicolore - Laine d'Alpaga
 
89.00
 
   
Poncho à Capuche
 
49.00
 
   
Long poncho ruana Brocart - Laine d'Alpaga
 
99.00
 
   
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL