Évènements
Carnavals
Fêtes religieuses
Festivals / foires
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
Le Dakar en Bolivie
     
 

Initialement disputé en partie en Europe et majoritairement en Afrique, l'épreuve se dispute en Amérique du Sud depuis 2009. Cela fait donc déjà six ans que ce rallye-raid professionnel a plante son décor sur les routes sud-américaines après l’annulation de son édition 2008 du fait de la menace terroriste d’Al-Qaïda en Mauritanie.

Pour son édition 2014, le Dakar devenu sud-américain traverse la Bolivie pour la première fois.

Cela faisait trois années que le président bolivien Evo Morales, un grand fan de sport automobile, et le motard bolivien Chavo Salvatierra, tentaient de convaincre les organisateurs du rallye de prévoir des étapes dans le pays andin. Cette année donc le Dakar 2014 a passé deux jours en Bolivie, mais seulement pour les quads et les motos, les voitures et les camions se rendant directement de l’Argentine au Chili.

Le Dakar en Bolivie : Un défi pour pays.

Un véritable défi au niveau des infrastructures

La région choisit pour l’organisation des deux étapes a été la région d’Uyuni, abritant la célèbre mer de sel appelé “SALAR D’UYUNI”. Cette immense superficie se situe a plus de 400 mètres au dessus de niveau de la mer.

Dans cette zone reculée, il a fallu améliorer le réseau routier et l’infrastructure hôtelière. Quelques routes ont ainsi été recouverte de bitumes et certains villages n’ayant jusqu’alors pas l’accès ni à l’eau ni à l’électricité ont enfin pu être relie aux réseaux des villes voisines améliorant les conditions de vie de leurs habitants. De même, de nombreux logements furent construits pour accueillir les sportifs et leurs équipes ainsi que les nombreux spectateurs.

Malgré les investissements, les difficultés liées aux infrastructures routières n’ont pas permis l’organisation de l’étape pour les camions et les voitures, mais seulement pour les motos et les quads.

Cela n’a pas empêché les boliviens de s’enthousiasmer de la venus de cet événement international. Comme le citait une publicité du gouvernement : « Le Dakar ne s’est jamais déroulé au ciel », faisant référence a l’incroyable site naturel qu’est le Salar d’Uyuni et ou le ciel se reflète sur l’immensité blanche.

Une polémique environnementale et morale

Mouvements écologistes, indigènes et autres mouvements alternatifs ont vivement critiqué ce qu’ils appellent “la course des puissants”. Dans le pays dit le plus pauvre d’Amérique latine avec a sa tête un président se disant défenseur de la terre mère et des peuples indigènes, la venue du Dakar n’a pas été toujours apprécié.

Au niveau écologique, ces mouvements sont tente de démontrer l’impact négatif du Dakar sur les sites naturels et archéologiques. De même, ils ont dénoncés la mort de’¡animaux sauvages liée au passage des véhicules motorises.

Le Dakar : Une fierté nationale

Les présentateurs de télévision du monde entier n’ont pu empêcher de montrer leur émotion devant la beauté et la richesse culturelle de la Bolivie. Ils se sont extasiés devant la beauté des vêtements traditionnels, des paysages vierges, de voir des fruits exotiques à une altitude de 4000 mètres… D'une manière générale, ils se sont extasiés devant la découverte d'une culture et d'une manière de vivre qu’ils pensaient disparus… A certains moments, la course passait même au second plan dans leurs commentaires.

Le président bolivien parlant au nom de tous les boliviens a dit “Ce jour restera dans nos mémoires pour toujours.” tant le Dakar est un événement marquant pour ce petit pays situé au cœur de l’Amérique du Sud. On pourrait parler d’un événement permettant d’unir le pays dont la diversité ethnique et culturelle est très marquée.

Malgré la polémique liée a la contestation de l’événement par certaines communautés indigènes, on peut également citer cet article de la presse nationale : "Un groupe de villageois s’est mobilisé pour aider un motard ayant eu un accident. Ils l’ont aidé à réparer sa moto avec le peu d’outils qu’ils avaient, faisant preuve d’une grande ingéniosité lui ayant permis de reprendre la course..." Cela montre l’enthousiasme de la population locale et la générosité de ces communautés éloignées de tout mais accueillant à bras ouvert cet événement.

Le Dakar divise et unit. Dans tous les cas, il ne laisse pas indifférent. En Bolivie, il aura laisse un sentiment de fierté pour l’ensemble de la nation montrant au monde entier les richesses de ce pays.

 
   
 

Vidéos

 
     
 

 
   
 

Articles liés

 
     
 
Vélo de montagne: Chacaltaya-Cahua
Cette descente est longue de 40 km et son dénivelé commence à Chacaltaya a 5395 mètres d'altitude jusqu'à Cahua...
 
Expérience du sud de la Bolivie
Douze milles kilomètres carrés font du désert de sel le plus étendu de la planète la seule attraction naturelle...
 
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 

Pour laisser un commentaire sur cet article,
cliquez ici
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
Moufles-Mitaines - Laine de Lama et d'alpaga
 
19.00
 
   
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL