Sites archéologiques
Tiahuanaku
Samaipata
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
Tiawanaku: temple aymara
     
 

Les ruines du temple aymara de Tiwanaku se trouvent à 72 Km de la ville de la Paz. Il s'agit d'une structure préhispanique monumentale qui symbolise le monde andin indien et plus particulièrement aymara. On sait peu de chose de cette grande culture qui a subit deux grandes invasions, celle des Incas et celle des espagnols. Toutefois on l'associe aux aymaras peuple pré-inca de cette région de l'altiplano qui, encore aujourd'hui ont conservé leur langue et de multiples traits identitaires.  

Cette vieille culture est revalorisée aujourd'hui grâce au président aymara Evo Morales. Tiwanaku, est aujourd'hui érigé en symbole des cultures indiennes, de leur reconnaissance et du pas vers un état multi et inter culturel. Chaque 21 juin, lors du nouvel an aymara, le président fait l'honneur de sa présence et sa participation à la cérémonie mise en scène dans les ruines ce jour là. 

Ce site archéologique impressionnant à été déclaré Patrimoine Culturel de l'humanité par l'UNESCO en 2000.

La Pyramide Pumapunku

Ou "Porte du Puma", c'est un des temples les plus extraordinaires du site car il s'étend sur près de 2 hectares. C'est une structure pyramidale en forme de T.

Elle se trouve à deux km de la pyramide d'Akapana et on suppose qu'entre les deux se trouvaient plusieurs quartiers.
L'édifice principal se trouve sur une plateforme en U soutenue par les murs de pierres.
L'édifice intérieur ou Diego de Ocaña, était de pierre du sol au toit. Les pièces sont unies par les crampons de bronze
Le plus grand bloc pèse près de 130 tonnes et on estime qu'il aurait fallu 2000 hommes pour le déplacer, ce qui montre clairement le régime social, inévitablement organisé qui permit de synchroniser la force d'une telle masse de gens. On pense que la porte du soleil se trouvait à Puma Punku car on y trouve les reste de trois autres portes bien que plus simples dans leur décoration. 

La Pyramide de Akapana

C'est le monument qui révèle le plus la culture pré-inca. Il s'agit d'une pyramide en escaliers composée de 7 plateformes et qui mesure 18 mètres de haut. Sa base fait 140x170 mètres et elle fut construite entièrement à la main.
Elle est orientée en fonction des points cardinaux. Sur le coté ouest il y avait un petit escalier signalant le coucher du soleil. Depuis le sommet de la pyramide on peut voir l'Illimani d'un coté et le lac Titicaca de l'autre coté. Ces deux sites étant des lieux sacré pour cette culture. En elle même la pyramide d'Akapana était en forme de montagne sacrée, gardienne des eaux vitales qui arrivaient des montagnes avec le dégel. Le patio central était à ciel ouvert et recueillait les eaux de pluies était connecté à une série de canaux qui s'écoulaient dans les différentes plateformes. Toute sa superficie était couverte d'un gravât verdâtre donnant sa couleur au temple. 

Aux pieds d'Akpana on a trouvé les restes de sacrifices (dont certains sont humains) fait pour la consécration de l'édifice. 

Le Monolithe Bennett

Ou "Pachamama" est l'expression de la statuaire de tiwanaku. Il peut être apprécié dans le musée des pièces lithiques. On l'a trouvé dans le temple semi souterrain. Il s'agit d'une statue humaine, les mains sur le torse et soutenant un verre. Sur le corps il a des gravures de plantes hallucinogènes, d'agriculture et de camélidés. Avec ce monolithe on a trouvé la "stèle Barbada" de style "Yaya-Mama" et qui est une stèle des plus ancienne de Tihuanaco. 

Kantatallita

Ou "lumière de l'Aube" est une des pièces les plus extraordinaires pour ses détails car elle présente une frise d'un minutieux travail iconographique. On pense que cette pièce était recouverte d'or et représente une maquette architectonique taillée dans la pierre montrant un édifice similaire au Kalasasaya.

Le Kalassaya

Ou le temple des pierres debout, au centre duquel on a trouvé le monolithe Ponce (3 mètres de hauteur) et le monolithe Fraile (avec des crabes sur la ceinture, ce qui montre les relations de Tiwanaku avec la mer). Le Kalassaya présente une plateforme et un patio intérieur auquel on accède par un escalier orienté au lever du soleil. L'intérieur du temple compte 14 chambres quadrangulaires disposées sur les cotés laissant croire qu'il s'agirait des mausolées des seigneurs de Tihuanaku
La porte du soleil se trouve actuellement dans le Kalassaya. 

La porte du soleil

C'est un monument connu à l'échelle mondiale comme la preuve de la perfection atteinte par la culture tiwanakota, tant au niveau de l'art, que de la symbolique de ses bas reliefs. Travaillées sur un seul bloc de pierre d'andesita, ses gravures correspondent à un calendrier compliqué qui combine la pensée religieuse et la cosmovision andine. On pense que la figure principale représente le dieu créateur Tiwanakota Tunupa. Tunupa est le dieu des phénomènes atmosphériques et géo-tectoniques. et relié au feu, il a beaucoup de caractéristiques similaire au dieu des éclairs des aymaras, lllapa. Avec le temps Tunupa fut remplacé par Viracocha, dieu des Incas également. 

Putuni

Sur le coté est de Kalasasaya se trouve le Putuni qui fut le palais ou résidence des seigneurs tihuanakotas avec un patio central auquel on accédait par un escalier polychrome. Le patio était entouré de chambres. A coté de Putuni se trouvait le palais multicolore dont les murs étaient peints de multiples couleurs. 

Le Khery Qala 

Cet ensemble plus retiré compte aussi un patio intérieur entouré de chambres mais il est plus simple et fait seulement de terre. À l'ouest et au nord ouest de ces ruines se trouve un portail d'andesita connu comme la Porte de la lune

Temple semi souterrain

C'est la plus finie des réalisations architecturales témoignant de l'époque de la splendeur de Tiwanaku. Elle se trouve à plus de deux mètres sous le niveau de la terre et sa superficie est rectangulaire. Elle est confortée par 57 piliers de terre rouge et de pierres taillées. Ses murs sont décorés de 175 têtes sculptées dans la pierre. Toutes ces têtes sont différentes et on pense qu'elles représentent les traits des différentes ethnies.

Le saviez-vous?

Les têtes sculptées, ainsi que les patios semi souterrains et la structure en plateformes et pyramides sont des invariant de l'architecture pré-inca. 

Les recherches faites par l'université de Chicago ont démontré qu'il y avait un fossé qui séparait cet ensemble architectural et le reste de la population. Ce fossé était relié au fleuve Tihuanaku et était remplit d'eau. Ainsi le temple était séparé physiquement et intellectuellement de la ville et représentait l'île du soleil, lieu où ,selon la légende le dieu Viracocha fit apparaître le soleil. Le temple d'Akapana était le symbole de la cosmologie andine. 

Akapana vécut sa splendeur au 6ème siècle après J.C. justement quand les pluies de la région se firent plus intenses. Puma Punku fut construite au 8ème siècle avec un système d'écoulement des eaux similaire à celui d'Akapana; c'est alors que ce centre centralisa le culte qui cesse d'être restreint aux prêtres et aux classes dominantes.
Les autres centres cérémoniels tihuanacota comme Lukurmata, se firent sur le modèle d'Akapana et Puma-punku.

 
   
 

Articles liés

 
     
 
Le nouvel an Aymara
La Bolivie est réputée pour être le pays le plus «authentique» d’Amérique latine, car 60% de sa...
 
Tiahuanaco (-1000 à 1300)
Cette culture est divisée en trois grandes époques selon son développement historique et social: la période rurale, la...
 
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 

Pour laisser un commentaire sur cet article,
cliquez ici
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL