Histoire
Intro
Époque précolombienne (... - 1532)
La période coloniale (1532-1825)
La République (1825 - 1952)
Époque contemporaine (1952-2008)
Personnages importants
Légendes
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
Légende de la Kantuta
     
 

L’Inca qui dirigeait l’empire à l’époque de cette histoire était le plus cruel, le plus despotique et sanguinaire de tous les Incas. Il ne permettait pas que qui que ce soit contredise ses idées. Cet Inca avait pour habitude d'aller visiter le sanctuaire de Copacabana tous les ans en hiver. En cette ocasion il empruntait un long chemin entre montagnes et lagunes et décida d'emmener avec lui sa fille dont la beauté et les vertus avaient été vantées dans tout l’empire.

Cette jolie donzelle qui accompagnait pour la première fois son père sur ce long pèlerinage, en arrivant à destination,  aperçut sur les rives du lac un beau jeune homme du peuple duquel elle tomba amoureuse. Le jeune homme s’apelait Kento, et tout comme la jeune fille il tomba amoureux dès le premier regard.

Tout au long du voyage Kento et la jeune fille se virent en cachette car l’Inca n’approuverait jamais leur amour. Un jour arriva des messagers des terres lointaines de l’empire, qui amenaient des nouvelles requérant le retour immédiat de l'Inca. L’Inca préocupé par ce qu’il allait devoir affronter informa ses serviteurs qu’il partirait le lendemain dès le lever du jour.

La princesse entendit la nouvelle et se dépêcha d’aller en cachette jusqu’à la maison de son bien aimé pour mettre au point un plan pour éviter de devoir se séparer. Elle était déjà proche de la maison lorsqu’elle trébucha et tomba dans une crevasse pleine de plantes épineuses qui s’incrustèrent dans son corps délicat.  Le sang qui coula de ses blessures et arrosa les buissons sec qui aussitôt firent pousser des feuilles vertes qui furent baignées du soleil du petit matin.

Quand ils trouvèrent le corps de la jeune fille sans vie il le virent entouré d’une nouvelle plante avec des fleurs qu’ils n’avaient jamais vu avant et l’appelèrent « Fleur de la maison de Kento » soit Kentu uta pankara. Ces fleurs portent le vert des champs, le jaune des rayons de soleil et le sang de la fille de l’Inca.

Kento pleura sa bien aimée le reste de sa vie, lui parlant dans le souffle du vent, le même signal qu’ils utilisaient avant pour se voir en secret.

C’est de ce nom que vient le nom de Kantuta, avec lequel on désigne la fleur aujourd’hui identifiée comme étant la fleur nationale de Bolivie car elle a les mêmes couleurs que son drapeau. 

 
   
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 

Pour laisser un commentaire sur cet article,
cliquez ici
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL