Histoire
Intro
Époque précolombienne (... - 1532)
La période coloniale (1532-1825)
La République (1825 - 1952)
Époque contemporaine (1952-2008)
Personnages importants
Légendes
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
Les Chiriguanos
     
 

Les Chiriguanos font partie des Tupi-guaranies dont la migration occupe les rives du fleuve Paraguay. Les guaranies installés dans la Cordillera, dans la zone frontière entre les départements de Santa Cruz et Chuquisaca sont connu comme étant les Chiruguanos et les Guarayos ceux qui vivent entre Cochabamba et Santa Cruz.

C'est un peuple guerrier qui s'appelle lui même "avas", qui signifie "hommes".
Ils vivaient de la pêche et la chasse avec très peu d'agriculture, se regroupant en grands villages, ce qui leur donnait leur force. Ils n'avaient pas de hiérarchie héréditaire instituée. Ils étaient guidés par des chamanes et des hommes qu'on reconnaissait comme prédestinés, ces derniers prenaient le commandement, surtout lors de moments difficiles et temps de guerre. 

Ils avaient des coutumes ataviques comme l'anthropophagie. Ils assujettirent les Chanès et eux mêmes ne s'assujettirent jamais à aucune autre nation.

Ils luttèrent contre les incas qui établirent une forteresse à Samaipata, Incallajta et Incahuasi. Plus tard ils résistèrent à la colonisation espagnole qui dut construire des forts aux frontières des territoires Chiriguanos. Tout au long du 18ème siècle les espagnols luttèrent contre les chirguanos sans jamais les soumettre. 

Les Chiriguanos résistèrent à la christianisation des franciscains qui récoltèrent cependant beaucoup d'information sur leur culture. 

Au 19ème siècle les chiriguanos luttèrent contre le gouvernement central républicain qui ne respectait pas leurs lois et coutumes. En 1850 la lutte entre les chiriguanos et les militaires s'accentue et meurt un chef chiriguano. Dans les années 70 ils luttent à Caipependi et Murucuyati. Vers 1890 la résistance chiriguana s'affaiblit et Apianguaiqui, un des derniers chefs meurt et commence alors la dispersion et l'extinction d'une des nations guerrière les plus importante d’Amérique du sud. 

Après 1900 le centre de la chiriguania se trouve sur la ligne Cuevo-Ivu-Guacaya. 

Parmi les apports esthétiques des Chiriguayos se trouvent les fameux masques de bois et une céramique d'une grande qualité, avec de grands vases ronds décorés de spirales. 

Revenir au menu principal

________________________

Source: 

José de Mesa, Teresa Gisbert, Carlos D. Mesa Gisbert : HISTORIA DE BOLIVIA; 4ème édition, Editorial Gisbert, La Paz, 2001

 
   
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 

Pour laisser un commentaire sur cet article,
cliquez ici
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL