Tarija, terre de vins

Tarija
Intro
À ne pas rater
Plats
Fêtes
Population
Artisanat/Art/Musique
Histoire
Climat/géo
Personnage important
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
Tarija, terre de vins
     
 

Tarija, petite ville de province chaude et agréable, est le point de convergence des  amateurs de vin

Située à l'extrême sud de la Bolivie, à 1800 mètres d’altitude avec un climat sec et très ensoleillé Tarija est effectivement la cave à vin de Bolivie. Là-bas se côtoient vins en tous genres; industriels avec une production de 15000 bouteilles par 2heures, artisanaux pressé avec les pieds dont la production ne dépasse pas 15 000 bouteilles par an, du vin doux (particulièrement apprécié et recherché en Bolivie), en passant par le porto jusqu’au sec, du rouge au blanc en passant par le rosé. 

L’industrie du vin et des hydrocarbures sont les deux secteurs économiques principaux de Tarija.
Cependant, dernièrement ce département s’est peu à peu développé au tourisme.

Ses alentours magnifiques se trouvent entre deux écosystèmes particuliers, l’altiplano (haut plateau froid et non boisé) et le chaco (plaine de basse altitude chaude et boisée).


Quatre réserves naturelles se disputent ces territoires:

La réserve biologique de Sama, située au bord de l’altiplano, se traverse en suivant un chemin Inca et présente les caractéristiques de faune et flore singulières à l’altiplano: flamands roses, lamas, vigognes, lacs, plaines etc. 

La réserve nationale de la faune et de la flore de Tarquía, dans la forêt du Chaco. Là-bas, selon la saison et la chance on peut voir de nombreux animaux tels que jaguars, tapirs, fourmiliers, singes, oiseaux en tous genres et particulièrement le pic, emblème de la réserve. Une partie de ce parc a été aménagé pour être plus accessible aux touristes : le Parc d’Alarachi.

Le parc national d’Aguarague, situé dans la province du gran Chaco, (le plus éloigné de la ville de Tarija), il comprend deux écosystèmes différents : les basses collines et le chaco humide.

La réserve privée de Corbalán à la frontière avec le Paraguay, couvre basses et hautes forêts, plaines, ravins et lacs. Il comprend le chaco sec et demi sec et on y trouve des tapirs, des tatous, des jaguars et des Catita (petit marsupial), sans compter la multitude d’oiseaux (149 espèces).

Le saviez-vous?

Tarija est réputée pour sont climat mais aussi et surtout pour l'hospitalité de ses habitants. 
Leur chaleur à valu à la ville le surnom de "Capitale du Sourire"

Les nombreux villages coloniaux autour de Tarija valent également le détour. Par exemple San Lorenzo, village dans lequel la communauté a récemment mis en place un centre culturel et où se trouve le musée et ancienne maison du fameux Moto Mendez.

Encore un attrait touristique méconnu, la vallée des condors, projet de tourisme communautaire peu connu bien que très réussi … à visiter !

Outre ces aspects touristiques, la petite ville de Tarija est très relaxante et y passer quelques jours, passer ses soirées sur la plazuela sucre ou déguster les délicieuses grillades de viande et flâner dans la ville vous revigorera en un clin d’œil.

 
   
 

Articles liés

 
     
 
Tajzara: association d’artisans
La région de Tajzara se situe dans la province d’Avilés du département de Tarija, au sud de la Bolivie. C’est un...
 
 San Lorenzo, village Colonial
Le village de San Lorenzo à 15 km au Nord de Tarija est charmant. Balcons, rues pavées, marché, restaurant/bar culturel et...
 
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 

Pour laisser un commentaire sur cet article,
cliquez ici
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL