Histoire
Intro
Époque précolombienne (... - 1532)
La période coloniale (1532-1825)
La République (1825 - 1952)
Époque contemporaine (1952-2008)
Personnages importants
Légendes
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
La Brèche technologique
     
 

La différence entre les cultures européennes et les grandes cultures américaines (Inca, Maya, Aztèque) étaient très importantes en terme de structure sociale, vision religieuse et organisation matérielle (architecture, alimentation, communications, etc.), chaque culture présentant des éléments de haute valeur. 

Les américains, par exemple, maîtrisaient une agriculture très bien équilibrée avec leur environnement, qui approvisionnait avec succès de grandes populations dispersées. Ils avaient de grandes connaissances en astronomie et avaient construit des monuments et des villes impressionnantes.

Leurs techniques en ingénierie étaient notables et leurs routes unissaient de vastes territoires. Ils pouvaient transporter de gigantesques blocs de pierre et maîtrisaient leur polissage. La qualité de leurs tissages était aussi incomparable.

Mais en termes de supériorité militaire, l'Europe avait une technologie bien plus avancée que l'Amérique et cela fut décisif dans la conquête du nouveau monde.

Cette technologie se traduisait par l'existence d'une langue écrite et pleinement développée, la connaissance et l'utilisation de la roue, les avancées en construction de bateaux et la fonte des métaux, comme le fer.
La connaissance de l'acier permît de faire les fameuses épées de Tolède, des armes redoutables dans des mains bien entrainées et la connaissance des métaux permît également de créer des armes à feu et d'autres armes comme les catapultes. 

Les espagnols avaient, grâce à ces connaissances, d'impressionnants casques et armures de fer qui les protégeaient des armes des aztèques et des Incas, alors que ces derniers utilisaient des gilets en coton épais. 

À tout cela s'ajoutait des tactiques et stratégies militaires bien plus avancées que celles des amérindiens. Ces techniques étaient influencées par les idées de Machiavel et étaient totalement inconnues des indiens qui furent loin de soupçonner la perversité des esprits de leurs ennemis. C'est entre autre grâce à ces tactiques que Pizarro prit tout l'empire Inca en moins de deux heures...

L'arme la plus redoutable amenée d'Espagne fut sans doute le cheval, totalement inconnu sur ce continent. Son extraordinaire mobilité, sa vitesse, sa hauteur à partir de laquelle le cavalier pouvait combattre et le pouvoir de foncer dans les masses, étaient incomparables. Une charge de cavaliers bien menée était tout simplement dévastatrice. 

De plus, même en Europe, les troupe espagnoles étaient les plus craintes. Ils avaient une grande expérience de la guerre, ils avaient combattu en Espagne, en mer Méditerranée, au nord de l'Afrique, en Flandre et en Italie.

Enfin, le système immunologique de ces peuples était aussi très différent. La virole, importée par les européens, tua un grand nombre d'indiens et, de l'autre coté, la syphilis fut importée par les espagnols d'Amérique en Europe.  

Revenir au menu principal

________________________

Source: 

José de Mesa, Teresa Gisbert, Carlos D. Mesa Gisbert : HISTORIA DE BOLIVIA; 4ème édition, Editorial Gisbert, La Paz, 2001

 
   
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 

Pour laisser un commentaire sur cet article,
cliquez ici
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL