Histoire
Intro
Époque précolombienne (... - 1532)
La période coloniale (1532-1825)
La République (1825 - 1952)
Époque contemporaine (1952-2008)
Personnages importants
Légendes
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
Développement et organisation de la vice-royauté
     
 

Francisco de ToledoDon Francisco de Tolède

Le 26 novembre 1569, après plusieurs courts gouvernements de vice-rois, entra à Lima le 5ème vice-roi Don Francisco de Tolède, Compte d'Oropesa.

Ce gouverneur fut une des figures les plus importantes de l'époque de la vice-royauté, c'est lui qui organisa en grande partie la colonie espagnole et fit de grandes avancées au nom de l'Espagne.

Il créa de nouvelles villes, lutta contre les chiriguanos, construisit de nombreuses oeuvres publiques, légitima l'occupation espagnole, remis en place le système de la mita, etc.

L'évangélisation

L'évangélisation de la vice-royauté du Pérou commença dès l'arrivée des espagnols sur ces terres. L'évangélisation se fit petit à petit au fur et à mesure qu'arrivaient les ordres de l'Église mais avec désordre car les missionnaires étaient dispersés sur le territoire et selon les différents ordres ecclésiastiques. Ces ordres sont, par ordre d'arrivée sur le nouveau continent: les dominicains, les franciscains, les mercédaires, les augustins et enfin les jésuites.

Le travail d'évangélisation des dominicains, commandé par le Frère Tomás de San Martín vers 1540, laissa autour du lac Titicaca un groupe de religieux et un couvent à Chucuito.

Les premières actions importantes de l'évangélisation commencèrent après le premier concile de Limense en 1551. La première mesure fut de baptiser les amérindiens qui devaient par la même abandonner leurs pratiques d'idolatrie et tout ce qui était contraire aux lois ecclésiastiques et aux mandats catholiques. 

En peu de temps on compta autour du Titicaca 18 nucléons de missionnaires qui sont à l'origine des villages péruviens de Juli, Acora, Ilabe, Pomata, Zepita, etc. L'importance de ces centres missionnaires vers 1560 étaient tels qu'on peut dire qu'ils avaient autant d'activité qu'une ville et Chucuito en était la capitale.

Entre 1560-70 le missionnaire dominicain, Frère Augustin de Formisedo est la tête penseuse de ces missions, en peu de temps il élève la région du lac à la même importance que Charcas ou Potosi. Cependant le vice-roi de Tolède déchargera les dominicains de cette zone et la confiera aux jésuites. 

Le second concile de Limense (1567-1568) ordonne la destruction des Huacas et leur remplacement par des croix chrétiennes ou des églises selon leur importance. 

C'est à cette époque que les indiens se rebellent à travers la pratique du Taqui Oncoy (1564-1572).

En 1582 on mit dans le village de Copacabana l'image de la Vierge de la Candelaria, sculptée par Francisco Tito Yupanqui, un inca. 

Le troisième concile (1582-83) homogénéise l'évangélisation en imposant l'utilisation du même matériel d'endoctrinement pour tous les ordres ecclésiastiques. Pour cela il fallait que tous connaissent la langue quechua, ce qui enthousiasma grandement et particulièrement les jésuites.

Vers 1590, l'ordre de Loyola (jésuites), transforma les missions du lac et fit de Juli la capitale de la mission qui devint rapidement le centre culturel le plus important de tout l'altiplano. 

Cependant au début du 17ème siècle les prêtres trouvaient encore des objets de culte païens. Les mesures se firent plus rigoureuses; une commission fut formée pour détruire les objets suspecté de culte et les temples. On obligea les indiens à assister à la messe sous peine de fouet et à baptiser leurs enfants avec des noms chrétiens, on établit des peines sévères contre les idolâtries et on persécuta les sorciers.

Revenir au menu principal

________________________

Source: 

José de Mesa, Teresa Gisbert, Carlos D. Mesa Gisbert : HISTORIA DE BOLIVIA; 4ème édition, Editorial Gisbert, La Paz, 2001

Wikipédiavice-royaume du Pérou

 
   
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 

Pour laisser un commentaire sur cet article,
cliquez ici
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL