Histoire
Intro
Époque précolombienne (... - 1532)
La période coloniale (1532-1825)
La République (1825 - 1952)
Époque contemporaine (1952-2008)
Personnages importants
Légendes
Pour rester informé, saisir votre mail :

     
 
 
Suivre Caserita.com sur Twitter
 
   
Caserita.com sur Facebook
   
Le Taqui Oncoy
     
 

Fin du 16ème siècle, le vice-roi de Tolède entend bien soumettre les indiens en réinstaurant le système de la Mita et de l'encomienda qui avait été interdite par Charles Quint mais qui redevient alors légale. 

Taqui OngoSi les indiens se soumettaient en apparence au travail et idées des nouveaux venus, ils avaient beaucoup de mal à accepter le nouveau Dieu et à abandonner les leurs. Cela les motiva dans un ultime effort pour expulser les envahisseurs. 

Ainsi vers 1564, il y eut une grande rébellion de caractère religieux sous le nom de Taqui Oncoy qui signifie "Maladie de la danse" en quechua. 

La Taqui Oncoy, était la croyance (ou le subterfuge?) que les huacas, en colère à cause de l'expansion du christianisme, prenaient possession des indiens et leurs faisaient jouer de la musique, danser, annoncer la volonté divine de restaurer la culture, la mythologie et la politique préhispanique.

Les huacas réssuscitées demandaient des sacrifices, des offrandes et, par rapport au christianisme, elles demandaient sa destruction et sa disparition totale, physique et morale. Les prêtres disaient que les huacas avaient semé de vers les champs pour les planter ensuite dans le coeur des espagnols, dans le bétail de Castille, dans les chevaux, et aussi dans le coeur des indiens qui persévéraient dans la religion chrétienne. Les huacas étaient furieuses qu'ils aient reçu le baptême et qu'elles tueraient ceux qui ne renonceraient pas à la fois chrétienne. Les prêtre prédisaient qu'il ne fallait croire en rien des croyances espagnoles, les indiens étaient interdits d'aller à l'église ou de porter des noms chrétiens. Ils faisaient détruire les croix sur les chemins et les images de tous les saints. Ils prophétisaient que les espagnols seraient vaincus et leurs villes noyées sous un nouveau déluge, que la mer grandirait pour les noyer et qu'il n'y ait plus aucun reste d'eux. 

Le Taqui Oncoy consistait en des réunions massives d'indiens de Cuzco à Chuquisaca (Sucre) auxquelles ils assistaient pour vénérer leurs dieux et les huacas pour qu'ils reviennent expulser le Dieu des chrétiens et par la même les envahisseurs. Lors de ces cérémonies ils se saoulaient tous avec de la chicha, se peignaient le visage en couleurs et se mettaient dans un enclot et de là ils adoraient une telle huaca ou dieu qu'ils disaient avoir dans le corps. 

L'idéologie nouvelle avait des trait chrétiens dans le sens où l'esprit des dieux n'était plus incarnés dans une Huaca, un objet, un arbre, ou une pierre mais elle s'incarnait dans l'homme lui même. 

Le leader principal de ce mouvement fut un indien appelé Juan Chocne. La rébellion fut durement réprimée par Cristóbal de Albornoz, avec qui collabora l'historien Felipe Guamán Poma de Ayala. 

Chocne et les leaders du mouvement furent emmenés à Cuzco où ils furent contraints publiquement de rejeter leurs croyances. Les femmes qui avaient participé au mouvement furent enfermées dans des couvents et les chefs ou curacas eurent une amende pour participation au soulèvement.

Le mouvement déclina en quelques années, on estime que la pratique se termina en 1572, mais l'espérance d'une reconquête resta toujours dans les esprits. 

Revenir au menu principal

________________________

Sources: 

José de Mesa, Teresa Gisbert, Carlos D. Mesa Gisbert : HISTORIA DE BOLIVIA; 4ème édition, Editorial Gisbert, La Paz, 2001

Wikipedia: Taqui Oncoy

https://www.fundacionmesaverde.org/p_archaic/articulos/trance2.html

 
   
   
 

Commentaires - Laisser un commentaire

 
     
 

Pour laisser un commentaire sur cet article,
cliquez ici
 
 
     
     
Découvrez notre boutique d'artisanat bolivien www.caserita.com
 
Participez à la rédaction, partagez vos expériences, photos, infos de Bolivie. Contactez nous
     
Caserita.infoContact
© Caserita Handicraft SRL